L'école de la double compétence
Technologique et manageriale

En 2015, une équipe 100 % IONIS Education Group participait pour la première fois à l’International Genetically Engineered Machine competition (iGEM), cette compétition de biologie synthétique qui rassemble plus de 300 groupes d’étudiants du monde entier et dont la finale se déroule chaque année au sein du mythique Massachusetts Institute of Technology (MIT) à Boston. Nommée « iGEM IONIS », cette team inter-écoles avait remporté une médaille d’or pour sa Bio-Console originale et ludique. Pour l’édition 2016, d’autres étudiants ont décidé de reprendre le flambeau autour d’un projet innovant. Leur objectif ? Défendre les couleurs du Groupe IONIS et remporter une nouvelle médaille dorée durant la prochaine finale qui se déroulera du 27 au 31 octobre 2016 ! Alexandre Dollet (Ionis-STM promo 2017) et Anthony Renodon (Sup’Biotech promo 2017), membres du pôle marketing de cette équipe iGEM IONIS nouvelle génération font les présentations.

ionis-igem_equipe_competition_internationale_biologie_synthese_projet_innovant_ecoles_ionis_education_group_ipsa_e-artsup_ionis-stm_supbiotech_epita_epitech_stm_05.jpgDepuis quand travaillez-vous autour de ce nouveau chapitre du projet iGEM IONIS ?
Anthony : Tout a commencé après la médaille d’or obtenue par l’équipe 2015 : cela nous a donné envie de nous lancer dans ce beau défi à notre tour !
Alexandre : Dès le mois de décembre, nous commencions à préparer le recrutement des membres de cette nouvelle équipe en ayant la volonté de former une équipe multidisciplinaire capable de réitérer l’exploit et de montrer à l’international toute la force et l’expertise du Groupe IONIS !

L’an dernier, l’équipe se composait d’une dizaine de membres issus de l’EPITA, de Sup’Biotech et d’e-artsup. Cette année, Ionis-STM rejoint également l’aventure. C’était important pour vous de réunir un maximum d’écoles ?
Alexandre : Oui, car chaque membre possède un domaine d’expertise et des compétences particulières. Et si pour l’instant, nous n’avons pas encore d’étudiant d’e-artsup dans l’équipe, cela ne saurait tarder. Idem pour l’IPSA et Epitech ! En tout et pour tout, nous devrions avoir des représentants de six écoles du Groupe IONIS.
Anthony : C’est très enrichissant de travailler avec des profils différents sur un projet transverse. C’est cette pluridisciplinarité qui fait notre force.
Alexandre : Il faut aussi voir l’iGEM comme un bon moyen de créer un réseau qui nous servira par la suite dans le monde professionnel. D’ailleurs, nous espérons également pouvoir organiser un événement au mois de juin à Paris, dans l’un des Campus du Groupe IONIS, qui réunira un maximum d’équipes issues de l’Union européenne. L’idée, c’est de favoriser le networking, y compris à l’International.

Trouve-t-on des membres de l’équipe 2015 au sein de cette nouvelle mouture ?
Alexandre : Hormis Paul-Louis Nech (EPITA promo 2016), aucun membre de l’équipe actuelle n’a pris part à la compétition de l’an dernier.
Anthony : Par contre, on compte parmi nos advisors deux anciens participants à l’iGEM : Matthieu Da Costa (Sup’Biotech promotion 2016), le chef de projet de la première équipe iGEM IONIS, et Guillaume Mercy (Sup’Biotech promo 2014), participant de l’iGEM 2013 qui devint par la suite advisor de l’équipe de Matthieu.

En quoi consiste le projet que vous présenterez lors de la compétition ?
Anthony : Pour l’instant notre projet reste confidentiel. Par contre, nous pouvons déjà évoquer le fait qu’il sera axé sur la préservation de l’environnement et comportera à la fois de la mécatronique et un travail sur des bactéries.
Alexandre : Il se trouve que, lors de nos premières séances de brainstorming, la COP21 se déroulait à Paris. Quelque-part, cela nous a inspirés et nous avons donc naturellement orienté notre innovation sur ce sujet.
Anthony : Dans tous les cas, vous en saurez bientôt plus en nous suivant sur les réseaux sociaux !

Retrouvez l’équipe iGEM IONIS sur Facebook, Twitter et YouTube.

ionis-igem_equipe_competition_internationale_biologie_synthese_projet_innovant_ecoles_ionis_education_group_ipsa_e-artsup_ionis-stm_supbiotech_epita_epitech_stm_01.jpgDe gauche à droite : Victor Plet, Paul-Louis Nech, Célia Chenebault, Benjamin Piot, Damien Lassalle, Clément Lapierre, Anthony Renodon, Jessica Mathias, Camille Soucies, Alexandre Dollet et Thomas Jaisser


Trois pôles pour un projet transdisciplinaire
Composée pour l’instant d’une dizaine d’étudiants et menée par le chef de projet Clément Lapierre (Sup’Biotech promo 2017), la team iGEM IONIS 2016 se divise en trois pôles distincts :

  • Un pôle R&D en charge de réaliser la partie technique du projet. Il est composé de Célia Chenebault, Thomas Jaisser, Clément Lapierre, Damien Lassalle, Benjamin Piot, Victor Plet et Camille Soucies (Sup’Biotech promo 2017).

ionis-igem_equipe_competition_internationale_biologie_synthese_projet_innovant_ecoles_ionis_education_group_ipsa_e-artsup_ionis-stm_supbiotech_epita_epitech_stm_02.jpg

  • Un pôle Marketing en charge de la communication et du sponsoring. Il est composé d’Alexandre Dollet (Ionis-STM promo 2017), Jessica Mathias et Anthony Renodon (Sup’Biotech promo 2017).


ionis-igem_equipe_competition_internationale_biologie_synthese_projet_innovant_ecoles_ionis_education_group_ipsa_e-artsup_ionis-stm_supbiotech_epita_epitech_stm_03.jpg

  • Un pôle Graphisme et Informatique, destiné à concevoir le futur site internet et l’application mobile du projet. Pour le moment, il est composé uniquement de Paul-Louis Nech (EPITA promo 2016).


ionis-igem_equipe_competition_internationale_biologie_synthese_projet_innovant_ecoles_ionis_education_group_ipsa_e-artsup_ionis-stm_supbiotech_epita_epitech_stm_04.jpg