L'école de la double compétence
Technologique et manageriale


Engagés dans le tournoi de football en salle Ultimate 5 Student, les étudiants de Ionis-STM ont prouvé qu’ils étaient également capables d’adapter l’esprit de la double compétence au monde du ballon rond. Après s’être brillamment qualifiée pour les play-offs au terme du championnat régulier (14 victoires et 4 défaites sur 18 rencontres) grâce à un bel esprit d’équipe et un mental d’acier, leur équipe a réussi à se défaire de ses opposants le samedi 13 mai 2017 lors d’une demi-finale et d’une finale relevées. Récemment sacré champion,  Aurélien Timbo (Ionis-STM promo 2018), étudiant de la filière Management des Systèmes d’information, vice-capitaine de la formation et auteur de quatre buts sur les deux derniers matchs, revient sur cette consécration méritée.



Quels étaient ton rôle au sein de l’équipe et ton poste sur le terrain ?
Aurélien Timbo : Avec le capitaine et numéro 6 Kevin Sama Ayissi (promo 2018), je réfléchissais à la stratégie à mettre en place et tâchais de fédérer l’équipe quand celle-ci commençait à se déconcentrer. Quant au poste auquel j’évoluais, il n’était pas vraiment défini : je faisais souvent la navette entre la défense et l’attaque. Mon jeu correspond davantage à celui d’un libéro ou d’un joueur de couloir.

Les demi-finales et la finale des play-offs de l’Ultimate 5 Student se sont déroulées la même journée. Au vu des scores réalisés par Ionis-STM dans la dernière ligne droite (voire encadré), on pourrait croire que ce fut plutôt facile pour vous.
Non, pas du tout ! En fait, lors de la finale, la première période s’est avérée assez délicate : à trop vouloir bien faire, nous nous étions mis trop de pression. Heureusement, nous avons pu nous ressaisir en seconde mi-temps et enfin dérouler notre jeu.

En parlant de jeu, vous étiez plutôt du genre à imposer votre style ou à vous adapter à celui de votre adversaire ?
Un peu des deux. L’avantage de ces deux dernières confrontations était que nous avions déjà affronté les équipes de l’IESEG et Sup Career en championnat (l’autre équipe des demi-finales, qui a terminé à la troisième place, est celle de l’EPITA, une autre école du Groupe IONIS). Nous les connaissions donc assez bien. En demi, nous savions que l’IESEG avait dans ses rangs un joueur phare, sur lequel elle s’appuyait très souvent. Notre stratégie consistait donc à le cadenasser, chose qui s’est avérée payante même s’ils avaient finalement opté pour un changement tactique assez déconcertant au début pour nous. Pour la finale, notre objectif était différent : être le plus solide possible et ensuite créer des espaces à exploiter.

Comment avez-vous fêté ce premier titre dans l’histoire de l’école ?
Pour tout dire, nous ne l’avons pas encore véritablement célébré, même si notre quarantaine de supporters nous a sauté dessus à la fin de la rencontre pour nous féliciter ! En effet, à la fin de la journée, avec les deux matchs dans les jambes, nous étions plutôt fatigués. Du coup, cela s’est résumé à quelques verres échangés en petits groupes, rien de plus. La vraie célébration se déroulera en Espagne car, en remportant ce titre, nous avons tous gagné un séjour à Barcelone pour aller voir un match dans la célèbre enceinte du Camp Nou.



Une partie de l’équipe championne

L’équipe a pu fièrement présenter son trophée à la direction de l’école



Le score de la demi-finale : Ionis-STM 7 – 3 IESEG / Buteurs pour Ionis-STM : Pierre Le Floc’h (3 buts), Aurélien Timbo (3 buts) et Florian Consalvi (1 but)

Le score de la finale : Sup Career 3 – 5 Ionis-STM / Buteurs pour Ionis-STM : Kévin Ninpe (2 buts), Pierre Le Floc’h (2 buts) et Aurélien Timbo (1 but)