L'école de la double compétence
Technologique et manageriale


Chaque année, à l’occasion de la première semaine de janvier, Ionis-STM pense avant tout à préparer au mieux ses étudiants à la recherche d’un stage en entreprise. Ainsi, l’école propose à l’ensemble des étudiants de toutes filières (Management et Biotechnologies, Énergie, Ingénierie informatique ou Digital) et tous niveaux, du Bachelor au MBA, un ensemble d’événements ayant un seul objectif : leur permettre de trouver l’organisation la plus à même de mettre à profit leur double compétence.

Constituant bien souvent un premier pas dans la vie professionnelle et comptant parmi les composantes essentielles de la formation MBA, le stage fait partie des étapes clés des cursus proposés par Ionis-STM où la pédagogie est justement calquée sur le monde de l’entreprise. La preuve : 80 % de ses étudiants se retrouvent embauchés par la structure les ayant accueillis lors de leur stage de fin d’études. D’où cette attention particulière portée lors de cette Semaine Stage pour accompagner les futurs managers dans leur démarche, via l’identification du marché, le choix de l’entreprise et des missions, mais aussi la préparation de leur candidature (CV, lettres de motivation, entretiens d’embauche…). Et pour cela, Ionis-STM organise avant tout des rencontres avec des professionnels du recrutement et des retours d’expérience d’étudiants.



Des conseils de pros
Directeur du cabinet de chasseurs de tête Alternative Search, Alexandre Bonin est un fin connaisseur du marché de l’emploi et des attentes des entreprises. Depuis une dizaine d’année, il fait partie de ces professionnels répondant à l’appel de Ionis-STM pour accompagner les étudiants à penser de A à Z une stratégie de recherche d’offres de stage efficace. « J’essaie de les amener à ne pas se contenter des offres publiées sur Internet, mais à faire appel à d’autres réseaux : pour les étudiants en Biotechnologies & Management par exemple, interroger les pharmaciens reste le meilleur moyen de connaître les tendances et donc d’identifier les laboratoires qui recrutent ! ». Recruteur aguerri, l’expert constate une évolution qualitative en 10 ans des profils issus de l’école de la double compétence : « Je les trouve vraiment bons, préparés et demandeurs de conseils. » Des conseils, Alexandre Bonin n’a pas hésité à en donner de nombreux très utiles, comme par exemple le fait de ne pas toujours céder aux sirènes d’un grand nom. « Les étudiants doivent s’affranchir de l’image de marque de l’entreprise, précise-t-il. Mieux vaut préférer une structure moins célèbre, mais où l’on a droit à un plus large champ d’action. Ce qui compte à la fin de leur stage n’est pas d’afficher un beau nom sur son CV, mais bien d’avoir des compétences ! Et c’est aussi ce que le recruteur appréciera ».

Des retours d’expérience pour de nouvelles vocations
Parmi les nombreux étudiants de M1 et M2 présents pour partager leur vécu en entreprise se trouvait Winnifred Capitao-Paulo (Ionis-STM promo 2018, filière Digital & Management), passée par la start-up FidzUp, spécialiste du marketing mobile à la performance pour le commerce physique. « J’ai d’abord présenté la société, le poste et les missions développées lors de mon stage, raconte l’étudiante. Puis un temps d’échange a suivi, durant lequel chaque étudiant de Bachelor pouvait me poser des questions en rapport avec mon projet. Ce fut l’occasion de leur donner des conseils pour choisir leur futur stage. Beaucoup se sont d’ailleurs montrés intéressés par les missions en rapport avec la Data. ».