le blog de Ionis-STM Parcours scientifiques : la recherche au cœur des MBA intensifs de Ionis-STM – Ionis-STM

L'école de la double compétence
Technologique et manageriale


Les MBA intensifs de Ionis-STM attirent des chercheurs, docteurs/doctorants et autres profils scientifiques aspirant à changer de voie pour accéder à des métiers passionnants dans l’industrie pharmaceutique, cosmétique ou encore agro-alimentaire. Le mardi 16 janvier 2018, l’école organisait un événement spécial permettant à la nouvelle promotion de janvier ainsi qu’à la précédente qui s’apprêtait à partir en stage de présenter les thèmes de recherche sur lesquels ils travaillent aux étudiants de la filière Biotechnologies & Management. L’occasion pour les futurs managers de la double compétence de découvrir des « Parcours Scientifiques » appliqués à la médecine (pneumologie, oncologie, cardiologie, neurosciences), l’optique, la pharmacologie ou encore la microbiologie environnementale. Ionis-STM vous en propose un aperçu non exhaustif.



Le mystère du Liga, par Vanessa Rouaud
Pollution constituée d’une sorte de mucus collant (ou composé mucilagineux) qui englue les micro-organismes marins et les substances chimiques, Le Liga se forme dans le sud du Golfe de Gascogne. Ce travail a pour objectif de mieux comprendre les changements environnementaux saisonniers qui influencent la formation et l’évolution de ce Liga.

Le rôle de PCNA dans la survie cellulaire, par Delphine Ohayon
Il a été découvert que la protéine PCNA, importante dans les mécanismes de réplication et de réparation de l’ADN, migrait dans le cas de leucémies aiguës myéloïdes depuis le noyau, sa localisation normale, vers le cytoplasme. Ce nouvel emplacement permettrait de « nourrir » les cellules cancéreuses en glucose, assurant leur survie.



La quête du diagnostic, par Assia Debbache
Les maladies rares représentent un combat en matière de soins, mais aussi en matière de diagnostic. C’est le cas de l’histiocytose langerhansienne isolée, maladie pulmonaire rare, orpheline qui touche une personne sur 100 000.

L’amélioration des IRM, par Safwan Aroua
Pour renforcer l’efficacité de l’observation du corps lors d’une imagerie médicale IRM, les médecins font appel à un agent de contraste. L’intérêt de ce travail est de développer de nouvelles molécules pour un agent de contraste non toxique et plus efficace que ceux disponibles sur le marché.