Actualités de Ionis-STM Numérique : 5 tendances qui vont changer le monde - Ionis-STM

L'école de la double compétence
Technologique et manageriale

Gilles Babinet, multi-entrepreneurs français et représentant de la France auprès de la Commission européenne pour les enjeux du numérique était présent le mercredi 2 octobre pour animer le premier Rendez-vous de la double compétence de l’année de Ionis-STM, qui se tenait à l’ISEG Group – Campus de Paris.

gilles_babinet01.jpg

Un retard à rattrapper

Cet événement a réuni près de 150 personnes, professionnels comme étudiants, venues découvrir cinq nouvelles tendances numériques révolutionnaires dans la finance, l’éducation, la santé, la production et l’Etat. Le numérique, associé à ces cinq secteurs clés, est et se doit d’être un enjeu économique incontournable pour notre société actuelle. Malgré son 5e rang de puissance économique mondiale, la France est reléguée à la 20e place en ce qui concerne le numérique. C’est ce retard notoire que Gilles Babinet souhaite mettre en exergue auprès des jeunes, acteurs en puissance de cette nouvelle ère.

C’est avec des exemples précis et avérés qu’il nous explique comment le numérique est un accélérateur de croissance au niveau national. Basé sur un modèle de démocratie participative, il est source de partage pour combler des manques reconnus. Ainsi, les cours interactifs et le partage des informations en ligne (comme la Khan Academy et le site Wikipédia), les « Fabs Labs » (lieux de production ouverts à tous) ou encore les échanges entre les différentes administrations du gouvernement sont des avancées considérables pour notre société.

gilles_babinet02.jpg

« J’aime bien mettre en avant le fait qu’il y a une augmentation considérable de l’intelligence collective grâce au numérique, explique Gilles Babinet. Je pense que nous ne le percevons pas assez. Dans les domaines de la santé ou de l’éducation, ce nouveau paradigme est révolutionnaire. Ces opportunités sont massivement liées au fait que nous puissions travailler ensemble sur un sujet, où que nous nous trouvions dans le monde. Aujourd’hui, ce virage du numérique, décisif, que nous prenons, au début des années 2010, est comparable aux avancées dans le domaine de l’électricité dans les années 1880. Nous ne percevons que 3 % du véritable potentiel du numérique. Tout est devant nous. Les 20 années à venir vont être extraordinaires. »

De fait, le message général de Gilles Babinet se veut définitivement optimiste. Les nouvelles technologies sont un secteur d’avenir, créateur d’emplois, de bénéfices et de modernisation pour les générations futures. Pourtant, la France paraît réfractaire à cette solution. Il est donc indispensable de considérer le numérique comme une évolution naturelle et nécessaire. Cela doit passer par une modernisation de l’Etat, la nécessité de former au numérique et de soutenir l’innovation.

Retour en vidéo sur l’évènement :