Actualités de Ionis-STM Entrepreneurs : vos solutions financement ! - Ionis-STM

L'école de la double compétence
Technologique et manageriale

Ionis-STM a noué un partenariat avec BeThink Funding afin de fournir à ses étudiants les clés de la création d’entreprise.
Pour honorer cette toute nouvelle collaboration, Olivier Rozenkranc et Olivier de Galzain ont ouvert « le club des jeunes entrepreneurs » par un cycle bimensuel de conférences, débuté le 28 Octobre 2013 et poursuivi 6 Janvier 2014, à destination des étudiants curieux, et désireux d’entreprendre.
Pour attirer leur attention sur les démarches à ne pas rater, les intervenants ont partagé leurs expériences et livré leurs conseils pour bien démarrer une start-up. L’objectif étant d’accompagner les étudiants, futurs créateurs d’entreprise dans la mise en place de leur projet et de leur financement.

Bethink Funding.png

Fort de leurs expériences, plus d’une dizaine de créations d’entreprises, Olivier Rozenkranc et Olivier de Galzain nous expliquent que la création se résume en quatre points bien distincts: 

« Être entrepreneur n’est pas chose facile, c’est pourquoi il faut bien évaluer son propre ‘ potentiel entrepreneur’ et bien s’associer avant de développer quoique ce soit. Les bases formelles établies, il faut penser et passer de manière cohérente, d’une idée à un concept, d’un concept à un produit et d’un produit au marché associé afin de maîtriser au mieux sa future activité.
Enfin, la partie la plus évidente mais la plus compliquée : créer un business plan solide et complet est plus qu’indispensable pour la naissance et vie d’une entreprise. »

Durant ces rendez-vous, le thème du plan de financement a été approfondi pour avoir une vision plus concrète.
Olivier Rozenkranc et Olivier de Galzain ont expliqué le marché du Capital Investissement, en en définissant les acteurs, comment les aborder et ont fait part des démarches nécessaires pour financer sa start-up dans le « time-to-market ». Et l’on découvre que de multiples solutions financières sont possibles, autres que le prêt bancaire qui induit un taux d’intérêt et des mensualités. Il existe des leviers de fonds à différentes échelles :

  • Le « Love money » : il s’agit là des apports personnels et provenant de l’entourage (amis, famille, etc.). En moyenne, cela représente entre 5 000 et 10 000€
  • Le « Business Angels » : ce sont des apports individuels ou provenant de réseaux professionnels. Un dossier doit être créé de la part de l’entrepreneur pour convaincre des investisseurs potentiels. A l’issue positive, un pacte d’actionnaires est établi et cela représente entre 50 000 et 1 million d’euros
  • Le « Venture capital » : c’est une levée de fonds de tiers, qui représente un réel avantage car les investisseurs attendent entre 3 et 5 ans pour que l’entreprise réalise des bénéfices et peuvent aider à hauteur de 1 à 5 millions d’euros. Cependant, l’entrepreneur doit être suivi par un « accompagnateur »
  • Le « Corporate venture » : ce sont les grands groupes qui investissent dans des start-up innovantes, comme l’a fait Orange
  • Le « Crowfunding » : basé sur le concept de « MyMajorCompany », c’est un financement participatif sur Internet où des internautes effectuent des dons. Pour compter sur cette solution, une communication virale solide est nécessaire pour bénéficier d’un effet « buzz » autour du projet, afin de le faire connaître, le valoriser et faire agir les donneurs potentiels.

Bernard Xavier, étudiant en M2 de Management et Energie, est un fidèle du « club des jeunes entrepreneurs », ayant un projet bien défini d’entrepreneuriat pour la fin de ses études. « Cette séance était pour moi la plus intéressante car nous sommes vraiment entrés dans le vif du sujet »  témoigne Bernard. Malgré le fait de vouloir créer une entreprise, je trouvais qu’il était compliqué de monter un plan de financement seul. Mais en deux heures, ils nous ont offert les différentes solutions financières existantes et surtout, la possibilité de se faire accompagner. C’est entre autre ce que propose leur start-up BeThink Funding, qui est un atout indéniable pour la réussite d’une levée de fonds ».


BeThink Funding  

Olivier de Galzain, manager du financement et Olivier Rozenkranc, directeur de la technologie numérique ont crée BeThink Funding, en rapprochant deux domaines différents mais complémentaires : la finance et le numérique. 
Cette structure accompagne les entrepreneurs pour formater et arbitrer leur business plan et faire financer leur entreprise en amorçage et en développement. 

www.bethink-funding.com 

olivier_rozenkranc.jpg Photo Olivier III.jpg