Semaine Marketing Digital de Ionis-STM : le cas L'Atelier s'adapte - Ionis-STM          

L'école de la double compétence
Technologique et manageriale

Semaine Marketing Digital de Ionis-STM : le cas L’Atelier s’adapte

Dans le cadre de leur Semaine Marketing Digital, les étudiants de 4e année de Ionis-STM ont eu l’occasion de se transformer en consultants auprès de jeunes associations et start-ups présentant différentes problématiques selon leurs activités. Un exercice pratique et concret qui a conquis aussi bien les futurs managers à double compétence de l’école que les professionnels ayant choisi de faire appel à leur savoir-faire.

semaine_marketing_digital_ionis-stm_projets_concrets_entreprises_associations_etudiants_double_competence_expertise_atelier_adapte_handicap_mobilier_aide_soutien_2016_02.jpgLancé officiellement en 2015, L’Atelier s’adapte est une association à but non lucratif loi 1901 dont l’objectif est de promouvoir des solutions d’adaptation du quotidien (objets et environnement), pensées et créées à la mode open source. Nicolas Kamennoff (Epitech promo 2007) et Oriane Thioliere, respectivement trésorier et présidente de l’association, ont décidé de participer à cette Semaine pour renforcer la visibilité de leur jeune structure.

Quel est l’objectif de L’Atelier s’adapte ?
Nicolas Kamennoff : Nous proposons des solutions de meubles ou d’objets du quotidien adaptés à des personnes en situation de handicap. Le but n’est pas de créer ces objets, mais de proposer des plans à diffuser sur Internet pour que les personnes puissent les fabriquer eux-mêmes, que ce soit chez eux ou dans des ateliers/fab labs.
Oriane Thioliere : Il s’agit aussi de montrer que ce mobilier ou ces objets peuvent aussi faciliter la vie de tout le monde, les personnes valides comme les personnes handicapées. Ce sont des solutions simples et pratiques qui ne demandent qu’à être partagées. Enfin, L’Atelier s’adapte a aussi deux autres vocations : rendre financièrement plus accessibles ces objets spécifiques et de montrer que ces derniers peuvent aussi être design contrairement aux idées reçus.

Comment vous êtes-vous retrouvés à travailler avec les étudiants de Ionis-STM ?
Nicolas Kamennoff : J’étais déjà intervenu à Ionis-STM et j’avais gardé contact avec Valérie Pham-Trong, la directrice de l’école. Quand celle-ci m’a fait part de ce projet, nous avons tout de suite été intéressés.
Oriane Thioliere : C’est toujours intéressant pour une jeune association comme la nôtre de recevoir des conseils sur la partie marketing digital.

semaine_marketing_digital_ionis-stm_projets_concrets_entreprises_associations_etudiants_double_competence_expertise_atelier_adapte_handicap_mobilier_aide_soutien_2016_01.jpg

Nicolas Kamennoff et Oriane Thioliere

Qu’avez-vous demandé aux trois équipes en charge de votre projet ?
Nicolas Kamennoff : Notre but est d’attirer l’attention de plus de bénévoles. Pour cela, nous avons demandé aux étudiants de réaliser une analyse critique de notre action actuelle sur les réseaux sociaux pour définir quelles pourraient être les pistes d’amélioration de notre communication.

Êtes-vous satisfaits de cette expérience ?
Nicolas Kamennoff : Oui, très. Nous avons reçu de très bons conseils. Les trois groupes qui ont travaillé pour nous ont tous donné des pistes différentes mais intéressantes. Il ne nous reste plus qu’à compiler toutes ces idées pour voir celles que nous appliquerons au final.
Oriane Thioliere : Ils nous ont conseillé sur les différents types de contenus à poster sur chaque réseau social ou encore sur le choix de notre cible. C’est vrai qu’au départ, nous étions partis sur une cible trop large et ils nous ont aidé à l’affiner. Au final, grâce à la réorientation suggérée par les trois équipes, nous avons décidé de nous tourner en priorité vers les bricoleurs.

Cela vous a-t-il donné envie de renouveler l’expérience pour un futur projet avec les étudiants de Ionis-STM ?
Oriane Thioliere : Complétement.
Nicolas Kamennoff : Cette première était chouette alors pourquoi pas !


semaine_marketing_digital_ionis-stm_projets_concrets_entreprises_associations_etudiants_double_competence_expertise_atelier_adapte_handicap_mobilier_aide_soutien_2016_03.jpgRetrouvez L’Atelier s’adapte sur son site Internet, Facebook et Twitter

 


Le point de vue de Florian Caron (Ionis-STM promo 2017), chef de projet L’Atelier s’adapte lors de cette semaine spéciale
« La cause à laquelle œuvre l’association nous a particulièrement tenu à cœur. Nous menons de nombreux projets dans le cadre de l’école: ici, il y a de vraies personnes derrières et de vraies personnes en situation de handicap qu’on aide. C’était concret et cela a redoublé notre motivation. D’ailleurs, de par l’expérience de membres de l’équipe investis voire fondateurs d’associations, nous savions qu’il est parfois difficile de trouver des fonds et de mobiliser les gens. Comme L’Atelier s’adapte souhaite concevoir des prototypes de meubles puis partager ensuite les plans de fabrication, il faut qu’ils puissent agrandir leur réseau de collaborateurs et se faire connaître davantage. Pour cela, nous leur avons suggéré de rendre plus dynamique et interactif leur site Web, en réduisant la quantité de texte pour privilégier les visuels – des photos et des vidéos – pour montrer vraiment ce que représentent les actions de l’association. Nous avons ensuite soumis l’idée de repenser leur page Facebook et de l’harmoniser pour gagner en clarté et en simplicité. Comme l’aspect visuel nous semble important, nous leur avons aussi conseillé de créer un compte Instagram qui, en plus, permet d’acquérir assez rapidement des followers avec une bonne utilisation des hashtags. Bien évidemment, il est nécessaire retrouver ces réseaux sociaux sur le site Web. »

Menu