Chef de produit : Curiosité et polyvalence - Ionis-STM          

L'école de la double compétence
Technologique et manageriale

Pour le dernier Café Carrière de l’année 2013, Michaël Setton, diplômé en Management et Biotechnologies (Ionis-STM promo 2011) de Ionis School of Technology and Management, est intervenu auprès des étudiants sur son poste de chef de produit dans l’industrie pharmaceutique.

Capture1.PNG

Plus d’une quarantaine d’étudiants étaient au RDV, attentifs quant à son parcours professionnel, ses conseils et son retour d’expérience sur le métier de chef de produit.

Retour sur cet événement …

L’industrie pharmaceutique, un secteur en renouvellement perpétuel. Michaël Setton a commencé par introduire le secteur de l’industrie pharmaceutique française en s’appuyant sur quelques chiffres notables : 254 entreprises, près de 102 000 employés et 52.3 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel, dont la moitié est générée par l’export.

Si elle se porte bien d’un point de vue statistique, l’industrie pharmaceutique connaît un réel problème de concurrence sur des marchés de masse de plus en plus saturés, comme celui du diabète. Mais ce secteur reste pour autant extrêmement porteur puisque, pour parer à ces menaces, l’industrie se tourne vers des marchés de niche, en s’intéressant à des besoins thérapeutiques encore non explorés (nouvelles molécules, maladies rares).

Cette approche provoque une réelle restructuration du secteur, qui ouvre de nouvelles perspectives :

  • Numérique : le digital se met peu à peu en place dans le secteur de l’industrie pharmaceutique pour offrir des outils de travail multiples et complets. Pour exemple, 90% des délégués travaillent avec un I-pad.
  • Humaines : les relations avec les différentes parties prenantes sont mises à l’honneur, jusqu’à l’optimisation de cette chaîne de soin, où le patient sera au cœur des questionnements.
  • Professionnelles : les métiers comme chef de produit vont se diversifier, apportant une polyvalence de tâches et un relationnel plus importants qu’aujourd’hui.

Chef de produit : polyvalence, rigueur et curiosité

Le métier de chef de produit est un métier phare de la formation « double compétence » que propose Ionis-STM, et celui qui intéresse majoritairement les étudiants. Pour Michaël Setton, passionné par les chiffres et l’environnement d’une entreprise et ses services, il se destinait au métier de chargé d’études de marché. Après un stage chez Abbott Product en tant que chargé d’étude de marché, c’est en qualité de chef de produit qu’il est embauché dans le laboratoire Takeda. Pris de passion pour son travail, il nous décrit les caractéristiques polyvalentes de ce poste prisé.

« Être chef de produit, c’est avant tout être curieux et plein de volonté, car les missions associées représentent un réel investissement personnel, explique Michaël Setton. Non seulement il faut disposer d’un bagage scientifique important pour comprendre le produit et son environnement, mais il faut s’impliquer émotionnellement dans celui-ci : si vous ne croyez pas en votre produit, ou ne le maîtrisez pas à la perfection, l’efficacité de vos actions ne sera pas optimum. Pour cela, il ne faut pas hésiter à utiliser judicieusement les outils à votre disposition, et surtout, privilégier le relationnel. Aller à la rencontre des divers interlocuteurs et écouter leurs recommandations est primordial pour un bon chef de produit.»

Et d’ajouter : « Cette double compétence est indispensable et amène à tous les postes à responsabilités ». De nombreuses questions ont été posées à Michaël Setton, pour bénéficier d’un retour complet d’expérience pour aborder sereinement leur futur stage professionnel.

Le Café Carrière s’est achevé autour d’un verre, et d’un échange plus informel avec les étudiants et l’équipe organisatrice : Maëva Polycarpe et Myriam Jabeur.

CaféCarrièreedited.jpg

Menu