Cennet Yolal (Ionis-STM promo 2020), championne de France de karaté          

L'école de la double compétence
Technologique et manageriale

Focus sur Cennet Yolal (Ionis-STM promo 2020), championne de France de karaté


Dans son dernier numéro, le IONIS Mag, le magazine du Groupe IONIS, consacrait un dossier aux étudiants cultivant, en parallèle à leurs études, un talent dans les domaines de la culture, du sport, du milieu associatif ou encore de l’entrepreneuriat. L’occasion de découvrir des parcours inspirants. Après Vithusa Vimalarajah, c’est au tour d’une autre étudiante de Ionis-STM d’être mise en avant : il s’agit de Cennet Yolal
(promo 2020), future professionnelle à double compétence, mais déjà championne de France de karaté !



Le karaté, c’est aussi parfois une histoire de famille. « J’ai commencé le karaté à l’âge de 7 ans, au club Cobra Kai Blois (41), explique Cennet. D’abord pour suivre mon grand frère qui en faisait et aussi car ma mère souhaitait que j’apprenne un sport de défense. Vers 11 ans, j’ai commencé la compétition, aussi bien régionale que nationale. J’ai remporté la Coupe de France (2008) et le Championnat de France (2009) dans la catégorie des moins de 50 kg. »

Une progression fulgurante pour la jeune championne, sélectionnée aux Championnats du monde alors qu’elle est en première. Mais après avoir commencé des études supérieures, elle a dû se faire une raison : « À Tours, puis à Paris, je n’avais plus le temps de m’entraîner autant qu’avant. La compétition demande beaucoup d’investissement et il fallait faire un choix : les études étaient prioritaires. » Si aujourd’hui Cennet ne pratique pas au plus haut niveau, elle continue néanmoins à s’entraîner quand elle le peut, notamment avec son frère.

Plus qu’une passion, c’est une nécessité pour la jeune fille : « Le karaté me permet de me détendre. Quand je suis sur un tatami, j’oublie tout et je me défoule ! » Compétitive, comme elle se définit, elle a mené de front, cette année, la fin de son cursus en biologie santé et elle est actuellement en 1re année de MBA Biotechnologies & Management à Ionis-STM. Si elle se destine à la gestion de projet dans le domaine de la biotechnologie mais aussi à la recherche clinique, le karaté pourrait la rattraper : « J’aimerais bien reprendre de façon plus intensive », soupire-t-elle, nostalgique de son premier club, celui avec lequel elle s’est illustrée et où elle s’est « toujours sentie bien. »


Menu